Commentaires des clients

Examen #12 - Câble Haut-Parleur Invictus Speaker - Essayez un Ricable

Couverture 1 Revue Maximilien
maximilian essaie un ricable
Du groupe Amici Audiofili Italiani

Maximilien S.

Source : Grandinote Volta

DAC : intégré

Système d'amplification : intégré

Amplificateur : Grandinote Supremo

Haut-parleurs acoustiques : Grandinote Mach 2P

L'examen suivant du câble d'interconnexion Invictus Speaker est le résultat de l'initiative "Test a Ricable", créée, en collaboration avec des groupes d'écoute ou des forums Hi-Fi, pour recueillir les témoignages de de l'expérience d'écoute réelle d'utilisateurs, dans leur propre système Hi-Fi de référence.
Le retour d'information suivant a été créé sur la base d'un questionnaire prédéfini auquel les utilisateurs ont renvoyé leurs impressions, d'une manière entièrement gratuit.
Nous tenons à remercier Massimiliano pour son temps.

Commençons par une prémisse

Je ne suis pas un super-expert du câble, je ne suis pas un expert du câble, mais je crois que la vérité se situe toujours quelque part entre les deux. Il s'agit plus d'une expérience personnelle que d'une critique. Il y a définitivement un gouffre tangible entre un fil rouge et noir bon marché et un câble dédié d'entrée de gamme. Je suis également convaincu que plus on monte dans la qualité/complexité/coût d'un câble, plus la marge d'appréciation se réduit. Il va sans dire qu'il doit y avoir une sorte d'équilibre : plus les éléments précieux de la chaîne audio sont capables d'être plus révélateurs, plus un câble de qualité est capable d'apporter sa contribution au système, d'exprimer son sentiment d'existence par rapport à une configuration peut-être moins chère.

Fort de cette conviction, j'ai voulu essayer le meilleur câble d'enceinte de Ricable: leInvictus. Dans un système auquel j'ai mis du temps à accéder : le meilleur intégré de Grandinote, le Supremo, leur streamer Volta et leurs haut-parleurs Mach 2P. Après avoir atteint un point d'excellence avec l'électronique, il faut passer au "réglage fin", en améliorant les câbles de signal, Haut-Parleur et d'alimentation. Le nouveau jeu devient alors de commencer à essayer de comprendre quelles pourraient être les différences en améliorant nos connexions, surtout quand on a une idée concrète des performances de son système après plusieurs heures d'écoute.

Photo 1 Revue Maximilien
Photo 2 Revue Maximilien

Comme je l'ai dit, je ne suis pas un sceptique du câble, mais je ne suis pas non plus un fondamentaliste du câble au sommet, donc mon point de départ était une ligne de câble juste au-dessus du niveau d'entrée d'une entreprise bien connue. Je l'ai ensuite comparé avec les câbles Haut-Parleur Invictus de Ricable et dans un système comme le mien, la différence était assez nette. L'un des premiers adjectifs que j'utiliserais pour les décrire est "équilibre". Je suis particulièrement sensible aux aigus et avec ce câble, j'ai clairement perçu plus de détails dans les aigus pour moins de fatigue, ce qui s'est avéré payant à lui seul. L'autre extrémité bénéficie également d'une basse encore plus serrée et mieux contrôlée.

Un câble transparent, qui est alors la sublimation de la tâche même d'un câble, renvoie un son défini et (pardonnez le terme abusif) matériel. Si le système vous le permet, vous serez là pour relever les petits détails qui n'étaient pas si évidents auparavant. Et selon toute vraisemblance, des détails beaucoup plus perceptibles aussi.

Icônes réalisées par Freepik à partir de www.flaticon.com

Qu'est-ce qui vous a plu ?

- Équilibre
- Plus de détails
- Transparence
- Contrôle

Icônes réalisées par Freepik à partir de www.flaticon.com

Qu'est-ce que vous amélioreriez ?

- Rien à signaler
-
-
-

Articles connexes

Laissez un commentaire